UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

L'expert agrée du CHSCT n’est pas dépositaire du secret médical

Santé et sécurité au travail
Outils
TAILLE DU TEXTE

Un expert mandaté par le CHSCT d’un centre hospitalier, qui n'est pas en relation avec l'établissement ni n'intervient dans le système de santé pour les besoins de la prise en charge des personnes visées, ne peut prétendre être dépositaire du secret professionnel.

Le comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) d’un centre hospitalier a, par délibération de juin 2012, décidé de recourir à une expertise, confiée à une société. Le directeur du centre hospitalier a refusé à l'expert l'accès aux blocs opératoires pendant les interventions et aux réunions quotidiennes des équipes médicales en raison du secret médical. La cour d’appel de Toulouse a constaté que l'expert mandaté par le CHSCT n'est pas dépositaire du secret médical puisqu’il n’est pas en relation (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne