Avostart lève 2 millions d’€ pour offrir un avocat à 67 millions de Français 

Legaltech
TAILLE DU TEXTE

Avostart, service d’assistance juridique du quotidien annonce une levée de fonds de 2 millions d’euros menée par OneRagtime, BNP Paribas Développement ainsi que des Business angels (Eric Mignot +Simple, etc.) issus du monde de l’assurance. La start-up propose ses services par abonnement et sans engagement ou en marque blanche via ses partenaires pour simplifier le quotidien juridique des Français. 

Cette levée de fonds doit permettre à Avostart de continuer de créer une « rupture des usages et de définir une nouvelle utilisation des services juridiques » (en les rendant accessibles au quotidien), avec l’ambition de devenir le réflexe juridique des Français d’abord, puis des Européens.  

De plus, selon une étude Xerfi de 2019, 4 français sur 5 s’estiment incapables de trouver une solution lorsqu’ils font face à un problème juridique. Avostart, plateforme de mise en relation avec les avocats, veut répondre à cette problématique et entend révolutionner le rapport au droit grâce à son service. La plateforme propose aussi une aide juridique as a service pour les entreprises qui peuvent facilement l’intégrer pour le proposer à leurs clients.

A l’image de Netflix pour l’entertainment, Avostart souhaite apporter une solution d’assistance juridique à usage illimité, sous forme d’abonnement et à un coût très faible aux Français. 

Disponible à tout moment, par abonnement mensuel et sans engagement ou en marque blanche via des tiers, la plateforme permet d’obtenir des renseignements juridiques fournis par un professionnel pour répondre à une interrogation liée au droit ; et si nécessaire, d’être pris en charge par un avocat (accompagnement en procédure amiable ou judiciaire). 

Pour Raphael Jabol CEO et cofondateur d’Avostart «Plus personne ne s’étonne que l’on puisse trouver l’appartement de ses rêves à des milliers de km en quelques instants sur une plateforme comme Airbnb. Avostart opère cette même simplification et permet à tout un chacun de résoudre en quelques minutes ces problèmes juridiques que l’on juge souvent insurmontables.» 

Comment ça marche? 

On pose sa question sur l’application ou en ligne sur le site, avec ses propres mots, sans nécessairement formaliser le besoin juridique. 

L’Intelligence artificielle Avostart analyse les termes de la question, opère et accélère la qualification du besoin juridique. Elle identifie ensuite l’avocat expert de cette problématique dans son réseau, qui sera en mesure d’y répondre rapidement et de façon pertinente. On reçoit ensuite une réponse spécifique rédigée par un avocat sous maximum 24 heures. 

Si la problématique ne peut être résolue à l’amiable, Avostart va contacter l’avocat spécialiste pour accompagner l’individu vers une résolution judiciaire. La mise en relation se fait alors en 30 minutes maximum selon la strat-up. 

Grâce à la technologie, Avostart entend démocratiser l’accès au juridique, accélérer le processus et la pertinence de sa solution. 

Avostart couvre tous les domaines juridiques 

  • le Quotidien (contestation d’amende, automobile, voisinage, voyage…),  
  • le Travail (droit du Travail etc.) 
  • l’Immobilier (baux, incidents, relations locataires/propriétaires, travaux…),  
  • la Vie Numérique (incident de commande et de livraison, fraude, usurpation d’identité…),  
  • les Finances personnelles (crédits, prêts, impôts, surendettement…),  
  • les Situations exceptionnelles (divorce, licenciement, procédures au tribunal…). 

Le service Avostart est également proposé en marque blanche par des tiers.

L'annuaire du Monde du Droit

Débats du Cercle 2021 : interview de Laure Lavorel, présidente du Cercle Montesquieu

Débats du Cercle 2021 : interview de Beatrice Bihr, Secrétaire Général, Groupe Servier

Débats du Cercle 2021 : interview de Donatien de Longeaux, Directeur Juridique, UBS France