LEX Colibri, une start-up spécialisée dans l'intelligence juridique

Legaltech
TAILLE DU TEXTE

Créée par Véronique Chapuis-Thuault, LEX Colibri utilise l’Intelligence Juridique c’est à dire les méthodes de l’Intelligence Economique appliquées au Droit, ainsi que les méthodes de Marketing Juridique et de l’Innovation Juridique.

Le droit est devenu une arme de guerre économique utilisé notamment par les Etats-Unis avec les mesures d’extra-territorialité. Par ailleurs, depuis quelques années, les acteurs du monde du droit vivent une transformation numérique avec une industrialisation du droit, de la protection juridique, de la veille, de la recherche.  

Dans ce contexte, l'intelligence juridique apparaît nécessaire selon Véronique Chapuis-Thuault. LEX Colibri a pour ambition d'aider les entreprises à comprendre les rapports de force, les stratégies de puissance. LEX Colibri fournit des méthodes, des guides, des grilles de lecture, des logigrammes pour faciliter leur compréhension et leur mise en oeuvre du droit; en collaboration avec des avocats ou des CPI si un besoin en conseil juridique se présente. Pour les organisations juridiques, - directions juridiques et avocats - LEX Colibri accompagne l'évolution des métiers, l'optimisation des offres métiers et des processus et la digitalisation. 

Un trait d'union facilitateur entre les décideurs et les juristes

LEX Colibri se présente comme un trait d'union facilitateur entre les décideurs et les juristes.« Il faut faire en sorte que le droit soit intégré en amont. Il faut permettre aux entreprises de sortir du curatif pour aller vers le préventif. Nous ne sommes pas un cabinet de conseil juridique, nous sommes une start-up qui modélise les processus et crée un trait d’union entre les problématiques opérationnelles et juridiques ou qui aide les directions juridiques et les cabinets d’avocats à se digitaliser », explique Véronique Chapuis-Thuault

Arnaud Dumourier (@adumourier)

L'annuaire du Monde du Droit

Débats du Cercle 2021 : interview de Laure Lavorel, présidente du Cercle Montesquieu

Débats du Cercle 2021 : interview de Beatrice Bihr, Secrétaire Général, Groupe Servier

Débats du Cercle 2021 : interview de Donatien de Longeaux, Directeur Juridique, UBS France