UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Sébastien Fleury, avocat associé chez Steering Legal Paris : « Nous devons être en mesure de répondre à la sollicitation croissante de nos équipes depuis plusieurs années »

Interviews
Outils
TAILLE DU TEXTE

Sébastien Fleury, avocat associé chez Steering Legal Paris, revient sur les récents recrutements et les perspectives de développement du cabinet.

Pourquoi vous renforcez-vous de façon significative ?

Nous devons être en mesure de répondre à la sollicitation croissante de nos équipes depuis plusieurs années, sachant que cette demande concerne divers domaines du droit et plusieurs bureaux puisque notre terrain de jeu est à la fois national, Paris et province, et international.

En effet, historiquement nous avons toujours fait le choix d'un positionnement multidisciplinaire afin de pouvoir répondre à la quasi-intégralité des besoins de nos clients. Cette stratégie conduit donc pour chaque bureau à un recrutement de compétences variées qui permettent de répondre aux demandes de notre clientèle. Néanmoins, en tant que cabinet intégré, nos compétences sont utilisées au quotidien, de manière transversale, en fonction de la nature des dossiers : avoir une force de frappe et être capable de mobiliser des équipes dédiées indépendamment des implantations fait partie de notre offre.

Comment expliquez-vous cette croissance ?

La première raison est de satisfaire à la demande de nos clients dans les différents domaines du droit. Par exemple, l’adjonction du pôle IP/IT/Média faisait cruellement défaut dans le contexte actuel d'augmentation des problématiques juridiques liées aux nouvelles technologies. A l'instar d'autres secteurs économiques, l'offre juridique des cabinets doit évoluer en fonction des questions nouvelles. Nous disposons aussi, par exemple, désormais de compétences spécifiques en matière de problématiques de gestion aéroportuaires.

La seconde est de poursuivre un développement tricéphale entre la province, Paris (qui reste une place de droit incontournable) mais aussi l'international : c'est depuis longtemps une évidence que les avocats ne peuvent rester confinés à leur territoire et doivent étendre leur champ d’intervention à travers le monde. Chez Steering Legal, cela fait partie de notre ADN.

Quelles sont les perspectives de développement du cabinet 

L'ouverture et les nouveaux challenges constituent les aiguillons de notre structure. Après les ouvertures enchaînées en 2018 sur le Brésil, avec trois nouveaux bureaux, et en Afrique, avec un bureau en Côte d'Ivoire, nous focalisons sur ces deux zones géographiques qui représentent à elles seules déjà des bases importantes de développement.

Sur le marché français, après une nouvelle implantation sur la zone caraïbe (Martinique), nous nous orientons sur le développement de bureaux dans les principales villes de province : renforcer localement l’offre juridique dite d’affaires reste un challenge que nous souhaitons continuer à relever.

Propos recueillis par Arnaud Dumourier (@adumourier)