UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Responsabilité en matière d'infection nosocomiale

Obligations
Outils
TAILLE DU TEXTE

La clinique responsable de l’infection nosocomiale d’une patiente qu’elle a dû réopérer suite à la faute d'un médecin est fondée à invoquer la faute médicale initiale pour qu'il soit statué sur la répartition de la charge de la dette.

Mme X. a été opérée par M. Y., chirurgien, à la clinique A. Son état n'étant pas satisfaisant, elle a subi une nouvelle intervention, réalisée à la clinique B. par le Professeur Z. Suite à la mise en évidence de la présence de staphylocoques sus-aureus, elle a fait l'objet de nombreux traitements et interventions. Elle a demandé réparation de son préjudice à M. Y., lequel a appelé en intervention forcée la société clinique B.Dans un arrêt du 11 juin 2009, la cour d'appel de Versailles a déclaré la clinique B. seule et entière responsable des (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne