UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Volonté non équivoque du maître de l’ouvrage

Immobilier / Construction
Outils
TAILLE DU TEXTE

La prise de possession de l’ouvrage et le paiement des travaux font présumer la volonté non équivoque du maître de l’ouvrage de le recevoir avec ou sans réserves.

M. et Mme X. ont confié l’installation d’un chauffage par géothermie à la société O., assurée auprès de la société A.Se plaignant de dysfonctionnements, M. et Mme X. ont, après expertise, assigné le mandataire liquidateur de la société O. et la société A. en indemnisation de leurs préjudices. Le 23 novembre 2017, la cour d’appel de Limoges rejette cette demande.Selon les juges du fond, une réception tacite peut être retenue si la preuve est rapportée d’une volonté non équivoque du maître de l’ouvrage d’accepter l’ouvrage sans réserves. Le 18 avril 2019, la Cour de cassation casse l’arrêt au visa de l’article (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne