Non-renouvellement d’un bail commercial : action en répétition des indemnités

Baux commerciaux
Outils
TAILLE DU TEXTE

L’autorité de la chose jugée ne peut être opposée au bailleur en cas de non-réinstallation des locataires évincés, laquelle a modifié la situation antérieurement reconnue en justice.

Un arrêt irrévocable du 17 juin 2010 a condamné une société civile immobilière (SCI) à payer diverses indemnités à un couple de locataires à la suite du non-renouvellement de leur bail commercial.En raison de la non-réinstallation de ces derniers, la SCI les a assignés en répétition des indemnités de remploi, pour trouble commercial et pour frais de déménagement. Les preneurs lui ont alors opposé l’autorité de la chose jugée. La cour d'appel d'Aix-en-Provence a accueilli cette demande le 28 février 2017. La Cour de cassation rejette le pourvoi des preneurs par un arrêt du 28 mars 2019.Elle rappelle que (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.