Taxis : condamnation d’une start-up pour exercice illégal de la profession

Concurrence / Distribution
Outils
TAILLE DU TEXTE

La start-up Heetch a été condamnée à verser plus de 400.000 € aux taxis pour organisation illégale d’un système de mise en relation de clients avec des chauffeurs non-professionnels et pour pratique commerciale trompeuse.

Le 2 mars 2017, le tribunal correctionnel de Paris a condamné une start-up et ses deux dirigeants à verser 441.000 € en réparation du préjudice moral causé aux chauffeurs de taxi pour leur service de transport entre particuliers.Les créateurs de cette plateforme de mise en relation entre conducteurs et particuliers doivent également s’acquitter de 92.400 € de frais de justice. En effet, le tribunal correctionnel de Paris a retenu que les agissements des trois prévenus contribuaient à la précarisation et au développement d'un sentiment d'angoisse des chauffeurs taxis et les a (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.